Bastia, ville d'art et d'histoire

Bastia ville Baroque et culturelle. Bastia station littorale dynamique.Bastia pôle gastronomique et œnologique. Bastia, porte de la Corse, vous offre les clés de votre séjour sur l’île .

Beaucoup de choses ont été dites, écrites, chantées sur Bastia. Il suffit de feuilleter un guide, une brochure touristique pour contempler les richesses de la ville : oratoires baroques, églises majestueuses, Vieux Port et Citadelle perchée fièrement sur son promontoire rocheux.

Ville d’Art et d’Histoire, énigmatique, indifférente au temps, moderne et créative Bastia révèle aux visiteurs ses multiples facettes. Mais au-delà des dorures, au-delà des pierres, au-delà des palais… quels secrets cache vraiment Bastia ?

Pour répondre à cette intrigante question que même la plupart des corses se posent, il suffit de déambuler dans son centre ancien ; car c’est bien dans la vie de ses quartiers, dans la rencontre avec ses habitants, que l’âme de Bastia s’exprime le mieux.

Pour découvrir le Bastia authentique, laissez-vous tenter par une balade dans les ruelles étroites de Terra-Vecchia, prenez le temps de gouter aux nombreux produits régionaux sur le marché ou dans les boutiques de spécialités corses, découvrez les légendes et traditions locales au cours de visites insolites.

Savourez l’art de vivre à la bastiaise, en pratiquant « a macagna » cette forme d’humour si piquante que les bastiais manient avec finesse.

Bastia, une ville aux quatre saisons où l’on apprécie se retrouver en famille autour d’un bon repas ou entre amis pour partager un moment de convivialité lors de rendez-vous culturels ou sorties sportives ou branchées.

Alors oui beaucoup de choses ont été dites, écrites, chantées sur Bastia… à vous maintenant d’en percer les secrets !

Historique de la ville

Bastia a vu le jour en 1378 quand le gouverneur génois Leonello Lomellini quitta le chateau de Biguglia pour s’installer dans une place forte « a Bastia ».

Ce site dominait une marine de pêcheurs qu’on appelait alors Porto cardo (l’actuel Vieux Port).
Ses successeurs conservèrent cette résidence.
De l’installation de citoyens génois et de la construction de remparts protégeant le nouvel habitat naquit un quartier : Terra Nova (l’actuelle Citadelle).
L’ancien Porto Cardo devint alors par opposition, Terra Vecchia.
Les remparts furent terminés en 1480 et il fallut attendre cinquante ans (1530) pour que soit achevé, adossé à l’ancien donjon, le palais des Gouverneurs.
Durant les XVIe et XVIIe siècles, la haute ville suit la tradition des villes génoises : plan en damier et rues droites.
De nombreuses confréries religieuses voient le jour et une vie culturelle très intense se développe.
Dès la fin du XVIIIe siècle, la ville prospère et sa population s’accroît sensiblement. Au cours du XIXe siècle, la cité s’étend vers le nord ainsi que sur les hauteurs. Le paysage urbain est alors en pleine mutation : construction du palais de justice, extension de la Place Saint Nicolas, édifications de nombreux immeubles bourgeois bordant de larges boulevards.
Le coeur de la ville présente alors l’aspect que l’on peut admirer aujourd’hui.

Quelques dates...

  • 1378 : Le gouverneur génois Leonello Lomellini quitte le château de Biguglia et s’installe dans une place forte « a Bastia » qu’il fait bâtir sur le promontoire dominant le Vieux Port alors appelé Porto Cardo.
  • 1480 : Les remparts sont terminés.
  • 1530 : Le palais des Gouverneurs est achevé.
  • 16/17e siècles : Durant le 16e et le 17e siècles, de nombreuses confréries voient le jour et une riche vie culturelle et artistique se développe.
  • 1768 : La Corse devient française et la domination génoise prend fin.
  • 1794 : Les Anglais prennent possession de la ville pour deux années.
  • 1796 : Bastia redevient le chef-lieu du département du Golo.
  • 19e siècle : Durant le XIXe siècle, la ville prospère et se développe vers le nord et sur les hauteurs.
  • 20e siècle : Au début du XXe siècle, le nouveau port est achevé et la ville continue son expansion vers les quartiers de Toga et de Saint Joseph.
Découvrez
[afficheSousPage colonne="2"]