Edifices religieux


Couvent Saint-Antoine (XVI)
Couvent Saint-Antoine (XVI)

Quartier Saint-Antoine. Datant du XVIe siècle, l'église de ce couvent Capucin possède un autel majeur orné d'un beau tabernacle, "en tempieto" (petit temple) chef d'oeuvre d'ébénisterie dû à un frère franciscain anonyme. Le monastère a souvent servi de lieu de refuge voire de place forte à l'époque des invasions et également lors des diverses périodes de troubles de l'histoire de la Corse. De sa terrasse, on jouit d'une splendide vue panoramique sur la ville et les îles de l'Archipel toscan. Le 13 Juin les Bastiais fêtent avec ferveur la Saint-Antoine, protecteur de la cité.


Oratoire de la Confrérie de Saint-Roch (XVII)
Oratoire de la Confrérie de Saint-Roch (XVII)

Erigé en 1604, il possède un décor intérieur remarquable dédié à la gloire de Saint Roch et de Saint Sébastien, tous deux invoqués lors des épidémies de peste. Ne manquez pas de voir, l'orgue en noyer sculpté et doré daté de 1750 et la superbe statue de procession de Saint Roch ( XVIII eme) portée tous les trois ans à travers les ruelles du marché. Le jour de la fête, le 16 août, des petits pains bénis sont distribués aux fidèles à l'issue de la messe. Ceux-ci ne sont pas consommés mais conservés avec dévotion dans le but d'éloigner du foyer familial épidémies et calamités naturelles.


Oratoire de la Confrérie de l'Immaculée Conception (XVIII)
Oratoire de la Confrérie de l'Immaculée Conception (XVIII)

Cet oratoire fut le Siège du Parlement Anglo Corse de 1794 à 1796. On pouvait y voir à cette époque le trône du Roi Georges III d'Angleterre placé devant l'autel. Au début de chaque séance, les parlementaires placés face à face, entonnaient le « God Save the King » accompagnés par le petit orgue italien toujours en place au dessus de la porte d'entrée. A droite du maître autel dans une niche, un superbe Christ baroque est si parfait dans ses détails et ses proportions qu'il fut longtemps utilisé par les étudiants en médecine pour étudier l'anatomie du corps humain. Une autre particularité est le confessionnal caché dans les boiseries à gauche en entrant. En faisant coulisser les panneaux, on avait accès à un confessionnal, curieusement accessible aux pénitents, depuis la ruelle extérieure.


Eglise Saint Charles-Borromée (XVII)
Eglise Saint Charles-Borromée (XVII)

Ce bel édifice baroque a la particularité rarissime (peut-être même unique) de ne pas offrir le droit d'asile. En effet, le gouverneur génois de l'époque posa cette condition avant d'autoriser sa construction. Dédiée à Saint Ignace de Loyola, l'église changea de vocable quand les confrères de Saint Charles s'installèrent dans ce sanctuaire après l'expulsion de la Compagnie de Jésus en 1768. La confrérie de Saint Charles Borromée (archevêque de Milan mort en 1584) fut fondée en 1640. La statue processionnelle de la Vierge à l'Enfant située dans la niche vitrée est d'époque XVIIIe. Les grandes orgues ainsi que les vantaux de la porte d'entrée installés ici en 1886, proviennent de l'église Saint Jean Baptiste.


Chapelle de la Scala Santa
Chapelle de la Scala Santa

Nichée dans la campagne bastiaise et accessible en 20 mn à pied depuis le centre ville, l'oratoire de Monserato abrite un rarissime « escalier Saint ». Seuls les plus hauts-lieux de la Chrétienté détiennent cet insigne privilège. Les bastiais l'obtinrent du pape Pie VII en remerciement de l'accueil chaleureux qu'ils réservèrent aux 424 prélats romains exilés à Bastia pour avoir osé s'opposer à Napoléon 1er. Selon la tradition, les fidèles qui le montent à genoux dans un véritable esprit de contrition sont absouts de tous leurs pêchés. Outre le somptueux escalier Saint recouvert de velours et de bois doré, l'oratoire, orné dans le goût baroque renferme une belle statue de marbre de la Vierge à l'Enfant datée de 1637.


Couvent Saint Angelo
Couvent Saint Angelo

La rue tire son nom de l'ancien couvent Saint-Michel-Archange fondé en 1612 qui abritait un hôpital et un hospice. Les religieux en furent chassés par la Révolution et l'armée l'utilisa alors au titre de caserne. L'ancien couvent abrite aujourd'hui la « Maison des Associations Sant' Angelo ». En poursuivant son chemin dans la rue Sant' Angelo, on longe des immeubles érigés dans d'anciens jardins et d'anciennes vignes autour de 1850. L'un d'entre eux présente la particularité d'avoir un jardin d'agrément de l'autre côté de la rue communicant par un pont. On remarquera au deuxième niveau un petit bas-relief de style Renaissance, figurant la Vierge assise sur un trône. Au n°6 la grande demeure est dotée d'un portail de granite mouluré surmonté d'une niche présentant la statue de marbre blanc de la Vierge de Savone, dite « Madonna della Misericordia ».


Oratoire de la Confrérie de la Sainte Croix (XV)
Oratoire de la Confrérie de la Sainte Croix (XV)

La confrérie de la Sainte-Croix fondée au début du XVe siècle érigea un oratoire aux modestes dimensions en 1542, sur un terrain appartenant à la basilique romaine de Saint-Jean-de-Latran, à laquelle elle est rattachée spirituellement. Niché dans la pénombre d'une des chapelles latérales de l'oratoire, le Très Saint Crucifix des Miracles fait l'objet d'une vénération toute particulière. Ce Christ Noir aurait été trouvé en mer en 1428 par des pêcheurs. Ces derniers l'auraient découvert flottant au large de la ville nimbé d'une lumière surnaturelle. Ramené au Vieux Port et exposé dans une grotte que l'on peut toujours voir aujourd'hui, il en aurait mystérieusement disparu. Retrouvé suspendu à un arbre à l'emplacement de l'oratoire actuel, on bâti alors une chapelle sur le site pour l'abriter. Il est porté solennellement par les marins le 3 mai lors d'une procession triennale. Jadis, à l'ouverture de la saison, les pêcheurs venaient offrir au Christ le produit de leur première pêche.


Eglise Saint Etienne de Cardo
Eglise Saint Etienne de Cardo

Edifiée en 1835, de style néo-classique, son décor intérieur comporte plusieurs intéressantes toiles du XVIIIe, ainsi que deux statues de bois du XVIIe (une Vierge à l'Enfant et Saint Gaëtan). La tribune d'orgues de style néo-gothique supporte un intéressant instrument italien d'époque XIXe.


Oratoire Saint Joseph
Oratoire Saint Joseph

Fondée en 1626, cette ancienne église du couvent des Servites de Marie a la particularité d'appartenir à la population du quartier. L'archiconfrérie de Saint Joseph, très active, occupe les lieux qu'elle a restauré et qu'elle continue d'entretenir avec soin. La fête de la Saint Joseph a lieu le 19 mars. A cette occasion, la Confrérie parcourt le quartier en portant la statue du saint en procession. Les "panzarotti", beignets traditionnels dégustés uniquement ce jour là sont faits à base de riz ou de farine de pois chiches.


Suivez-nous


Logo Office de tourisme de bastia Logo Cap corse Logo Qualité Tourisme Logo CTC Logo ATC Logo Office de tourisme classé Logo Office de tourisme classé Logo Qualité Tourisme

Newsletter

Office de Tourisme BASTIA Place Saint Nicolas 20200 Bastia 04 95 54 20 40
Fax : 04 95 54 20 41
Mail : ot-bastia@wanadoo.fr
Réalisation Corsicaweb | Crédits photos | Mentions légales
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x